TOP

Le RAAR se réjouit de la défaite du RN, lequel se voyait déjà au pouvoir afin d’appliquer son programme raciste fondé sur la préférence nationale. La mobilisation massive des électeurs·trices, particulièrement à gauche, a permis à ce stade d’écarter ce danger. Le RAAR a pris sa place dans cette mobilisation, en montrant que « l’antisémitisme était consubstantiel au RN à son histoire comme à sa matrice idéologique » (Tribune commune dans Le Monde du 5 juillet en partenariat avec Golem et JJR). Les révélations sur le profil de dizaines de candidat·es RN, auteurs·rices de propos racistes, antisémites ou homophobes, ont contribué à la

Faire barrage à l’extrême droite dans les urnes le 7 juillet Les résultats du premier tour des élections législatives nous révoltent et nous mobilisent. Il se confirme qu’avec sa dissolution puis une campagne électorale orientée contre la gauche, Macron a potentiellement ouvert la voie du pouvoir au RN. Une majorité parlementaire pour le RN lui permettrait de mettre en place son programme raciste et xénophobe basé sur la préférence nationale et la chasse aux immigré·e·s. Le RN souhaite instaurer la présomption de légitime défense pour la police, ce qui constitue un permis de tuer et entraînera forcément une augmentation des violences policières,

Le Rassemblement National constitue un risque mortel pour le pays. Ce parti diffuse le racisme et, quoiqu'il en dise, demeure un vecteur d’antisémitisme. Comme l’ont révélé plusieurs enquêtes récentes, nombre de ses candidat·e·s ont exprimé des positionnements antisémites, négationnistes, complotistes, sexistes, homophobes, transphobes, et violemment racistes. Son projet d’exclusion de certaines fonctions des personnes ayant une double nationalité a des relents pétainistes. La proposition de revenir sur le droit du sol et l’attachement indéfectible du parti à la « préférence nationale » représentent un danger considérable pour nombre d’habitant·e·s en France, citoyen·ne·s ou non. Faire barrage au Rassemblement National est donc

Les engagements du Nouveau Front Populaire en la matière doivent se concrétiser dès maintenant par une campagne urgente d'actions contre l'antisémitisme et tous les racismes. Cela passe par une déclaration solennelle dénonçant la progression de l'antisémitisme dans le pays, se solidarisant avec les Juif⸱ves et appelant à lutter partout contre ce fléau.

C'est avec effroi que nous avons appris le viol en réunion d'une enfant de 12 ans, parce que juive. Nous exprimons notre solidarité envers cette jeune fille, meurtrie par la misogynie et la haine antisémite, ainsi qu'à sa famille. Les discours de haine envers les Juif·ves autorisent ces passages à l'acte. Nous appelons toutes les femmes et tous les hommes à s'insurger dans l'union, contre cet acte antisémite et misogyne particulièrement sordide qui intervient alors même que, depuis le 7 octobre, notre pays est confronté à une forte augmentation des actes motivés par la haine des Juif·ves. C'est pourquoi, profondément attaché·es au refus des

Appel commun Nous, syndicats et associations, avons décidé d’agir ensemble sur tous les territoires pour battre l‘extrême droite lors des élections législatives des 30 juin et 7 juillet 2024 et porter ensemble des mesures concrètes de solidarité, d’égalité et de justice. Nous en appelons à la mobilisation de toutes et tous. La victoire des extrêmes droites aurait les mêmes conséquences dramatiques que celles qu’on a pu voir là où elles ont pu gouverner ou gouvernent. Aux Etats-Unis de Trump, dans la Russie de Poutine, la Hongrie de Orban, l’Argentine de Milei, la Pologne du PiS, l’Italie de Meloni, la liberté est piétinée,

Viols et violences sexuelles du 7 octobre : L’ONU reconnaît la réalité. Pour la libération des otages et un cessez-le-feu immédiat! Il existe « des motifs raisonnables de croire » que des victimes de l’attaque du Hamas du 7 octobre 2023 ont été violées, tout comme certain·e·s otages détenu·e·s dans la bande de Gaza, selon un rapport des Nations unies (ONU) publié lundi 4 mars. L’ONU a réagi lentement aux viols et violences sexuelles que le Hamas a commis lors de son attaque du 7 octobre. Sa représentante spéciale sur les violences sexuelles lors des conflits, Pramila Patten, accompagnée par des expert·e·s, s’est enfin rendue début février pendant

La manifestation parisienne du 8 mars a été un succès, dont nous nous félicitons. Les organisatrices de la manifestation avaient accepté que les collectifs juifs « Nous vivrons » et « No Silence » défilent au sein du cortège, suite aux difficultés rencontrées lors de la marche féministe du 25 Novembre. Mais de graves incidents ont eu lieu ce 8 mars à Paris. Au cours de la manifestation, ces collectifs ont été harcelés, agressés, insultés, c’est-à-dire traités de « fascistes », et finalement exfiltrés, alors que ces femmes juives portaient un message dénonçant les féminicides et les viols du 7 octobre en Israël, reconnus désormais officiellement

Le 21 février prochain, Missak et Mélinée Manouchian entreront au Panthéon. Nous nous félicitons de cette reconnaissance, mais force est de constater qu’ « en même temps » la loi Darmanin contre les migrant·es est votée avec le soutien du Rassemblement national, héritier des fascistes du XXème siècle qui envoyèrent à la mort Manouchian et ses camarades. Pour nous, c’est l’occasion de rappeler ce que furent les combats de ces immigré·es et de dire leur actualité, alors que les périls d’hier se profilent à nouveau.

Le soutien apporté par le RN au projet de loi immigration élaboré par la majorité présidentielle et le parti Les Républicains dit la vérité de ce texte. Adopté à une large majorité au Sénat et à l’Assemblée nationale, celui-ci « remet en cause des droits fondamentaux et porte une atteinte grave aux principes d’égalité et de non-discrimination ».

e Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes affirme avec force sa solidarité avec toutes les femmes victimes de violences sexuelles et avec toutes celles et ceux qui luttent pour que cela cesse. Solidarité avec toutes les femmes quelles que soient leurs origines, leurs religions, la couleur de leur peau, ou leur orientation sexuelle. Solidarité avec les victimes de toutes les violences sexuelles, avec celles et ceux dont l’enfance a été profanée et avec les LGBTQIA+, victimes de discriminations, d’agressions et de meurtres.

Nous sommes rassemblés aujourd’hui contre l’antisémitisme. Parce qu’il y a eu, depuis le 7 octobre, plus de 1000 actes antisémites, soit deux fois plus que durant toute l’année 2022. Parce que les Juifs et Juives de ce pays se sentent menacé.es. Et, depuis des années, ils et elles ont des raisons de l’être. On se souvient des assassinats de personnes tuées parce que juives.

L’engrenage de morts et de destructions qui se déroule en Israël-Palestine en ce moment est insupportable. Les bombardements de Gaza par l’armée israélienne sont d’une intensité jamais atteinte. La dévastation inouïe, infligée à des populations civiles enfermées dans un périmètre où elles sont partout en danger de mort et dont elles ne peuvent pas sortir, est criminelle.

engrenage de morts et de destructions qui se déroule en Israël-Palestine en ce moment est insupportable. Les bombardements de Gaza par l’armée israélienne sont d’une intensité jamais atteinte. La dévastation inouïe, infligée à des populations civiles enfermées dans un périmètre où elles sont partout en danger de mort et dont elles ne peuvent pas sortir, est criminelle. La situation humanitaire est catastrophique et met en danger de mort les habitant.es de Gaza.

Le nouveau tweet de Jean-Luc Mélenchon à l’encontre de Yaël Braun-Pivet (« Madame Braun-Pivet campe à Tel-Aviv pour encourager le massacre. Pas au nom du peuple français ! ») a recours à un trope antisémite évident. Le choix de la dénonciation spécifique de cette personnalité d’origine juive, dont il est de notoriété publique qu'elle a subi plusieurs attaques antisémites, en témoigne clairement.

Vidéo du débat Le 15 octobre 2023 le Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR) a organisé un débat public avec des représentants des partis de gauche.. Un débat plus que jamais nécessaire, sur la lutte contre l’antisémitisme. Plusieurs épisodes récents ont montré l’ampleur du défi que constitue pour la gauche la lutte contre l’antisémitisme, partie intégrante du combat contre les racismes.

Invitation à toutes et tous "La gauche et la lutte contre l'antisémitisme: état des lieux et perspectives d'action. » Débat public organisé par le Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR) avec des représentants des partis de gauche Dimanche 15 octobre à partir de 13h30 Lieu : Salle Le Maltais Rouge, 40 Rue de Malte, 75011 Paris - Metro République Entrée gratuite avec inscription obligatoire à l’adresse : raaretlagauche@gmail.com Le RAAR invite les mouvements et partis de la gauche à se retrouver pour un débat public, plus que jamais nécessaire, sur la lutte contre l’antisémitisme. Plusieurs épisodes récents montrent l’ampleur du défi que

Le samedi 23 septembre 2023 le RAAR participait à la marche unitaire " Pour la fin du racisme systémique, des violences policières, pour la justice sociale et les libertés publiques". Après le meurtre de Nahel, tué par un policier à bout portant le 27 juin 2023 à Nanterre, plus d'une centaine de rassemblements ont eu lieu à travers la France répondant à l'appel d’associations, de syndicats et de partis.

Pour la fin du racisme systémique, des violences policières pour la justice sociale et les libertés publiques. Le meurtre de Nahel, tué par un policier à bout portant le 27 juin 2023 à Nanterre, a mis de nouveau la lumière sur ce qui doit cesser : le racisme systémique, les violences policières, et les inégalités sociales que creuse la politique de Macron.

Yonathan Arfi : des propos déplacés et erronés Jean-Luc Mélenchon : une réaction provocatrice et irresponsable En évoquant, le 16 juillet 2023, lors de la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv’, le danger actuel de l’extrême droite, le président du CRIF Yonathan Arfi a jugé bon de cibler la France Insoumise et d’affirmer qu’elle faisait « plus partie du problème que de la solution ».

Nous nous félicitons de l’entrée au Panthéon de Missak et Mélinée Manouchian. Ce sera la reconnaissance de l’action pionnière que Manouchian et ses camarades ont menée contre les occupants nazis. Ces étrangers et étrangères, ces immigré.e.s de toutes origines, qui n’avaient « réclamé la gloire ni les larmes », ont été au premier rang dans les combats de la Résistance.

Communique du RAAR à propos de l’intervention d’un responsable de la CGT-cheminots de Limoges sur Zemmour et de la réaction de la secrétaire confédérale Sophie Binet. Le militant CGT, nommé Frédéric Tronche, qui a constaté la présence de Zemmour dans un train où il se trouvait lui-même; fait clairement référence dans son post à des "trains vers la pologne" c'est à dire vers le lieux où des millions de Juifs ont été massacrés dans les camps de la mort

Depuis quelques semaines, des tracts clairement antisémites sont diffusés dans le pays, notamment par voie postale, tandis que des menaces sont envoyées à des élu.es d’origine juive. Le message de ces torchons est on ne peut plus clair : « Message à nos compatriotes de race blanche : HOMME BLANC, tu en as assez de voir LES JUIFS détruire ton pays par l’immigration, la dégénérescence pédo-LGBT et la guerre ?

Rassemblement en hommage aux victimes de l’attentat antisémite de Djerba (Tunisie) Dimanche 14 mai 2023, 16h, Paris 19e, Place des fêtes Le Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR) s'associe à ORAAJuive (Organisation Révolutionnaire Antiraciste Antipatriarcale Juive) pour appeler à un rassemblement contre l'antisémitisme et tous les racismes ce dimanche 14 mai à Paris

29 avril 2023 : mémoire de la déportation à la gare de Bobigny, d’où partirent 22500 Juifs déportés vers les camps de la mort. La traditionnelle journée du souvenir de tous les déportés du 29 avril verra pour la première fois la commémoration de la déportation des Juifs, sur le site de l'ancienne gare de marchandises de Bobigny

Tribune de soutien à la LDH face aux attaques de Darmanin et Borne, co-signée par le RAAR « Nous continuerons » Auditionné par la commission des lois du Sénat sur les techniques de maintien de l’ordre à Sainte-Soline, en réponse à une intervention du sénateur Bonhomme invitant à cesser le financement des associations « qui n’ont rien à voir avec l’état de droit.

e prochain webinaire du RAAR, intitulé « L’antisémitisme, un barrage à l’émancipation » accueillera Brigitte Stora, le mercredi 30 novembre à 20h par Zoom ( accès gratuit mais inscription obligatoire à l'adresse suivante webinaire.raar.30nov@gmail.com)Thème du webinaire: "L’antisémitisme, un barrage à l’émancipation"

Les propos d'un député RN, Grégoire de Fournas, à l'encontre du député LFI d’origine congolaise Carlos Martens Bilongo, "qu'il retourne en Afrique !" ont été largement jugés inadmissibles. Nous adressons notre plein soutien au député victime de ces propos publics en pleine Assemblée nationale. Ils proviennent d’un responsable RN récidiviste connu pour ses nombreux propos injurieux contre les l’Afrique et les Africains.

Nous nous permettons de nous adresser à vous pour vous faire part de notre réaction à propos du malencontreux communiqué de la Mairie du 20ème arrondissement publié à l’occasion du 80e anniversaire de la rafle de Juif.ves les 16 et 17 juillet 1942. Maintenir ce communiqué aurait considérablement terni l’action de terrain positive de votre mairie en termes de mémoire et de lutte contre l’antisémitisme, dont témoignent les récentes commémorations de la rafle que vous venez d’organiser.

La présidente du groupe France Insoumise à l’AN a déclaré dans un tweet : «Il y a 80 ans, les collaborationnistes du régime de Vichy ont organisé la rafle du #VeldHiv. Ne pas oublier ces crimes, aujourd’hui plus que jamais, avec un Président de la République qui rend honneur à Pétain et 89 députés RN ». Cet amalgame politicien est insupportable, d’autant que Mathilde Panot n’utilise pas les mots « Juifs », « antisémitisme », « Shoah », comme si ce n’était pas l’essentiel. Elle attribue la rafle aux « collaborationnistes » (type Doriot), alors qu’elle fut le fait des autorités et de leur police.

Sous prétexte qu’un réfugié syrien avait été enterré dans le carré musulman du cimetière de Chambéry, Marcel Girardin, ancien conseiller municipal de la commune de Voglans (Savoie) a adressé une requête au Conseil d’État demandant l’abrogation de deux articles d' une circulaire de 2008 du Ministère de l'Intérieur.

Il y a 80 ans, le port de l'étoile jaune était imposé par les nazis aux Juifs dans la zone qu’ils occupaient en France, à partir du 7 juin 1942. Le RAAR, organise le 7 juin à Paris un rassemblement marquant l’anniversaire de cet acte qui ouvrait la voie à la déportation et à la Shoah. Il s’agira également de dénoncer les profanations de ceux et celles qui arborent des étoiles jaunes dans le cadre des manifestations anti-vax et anti-pass.

L’urgence, aujourd’hui, c’est d’affirmer collectivement la force des idées et des valeurs qui nous rassemblent. Nous invitons chacune et chacun à participer à de larges rassemblements populaires dans toutes les communes de France et à Paris, le samedi 16 avril 2022 autour d’un même appel : « Contre l’extrême droite et ses idées, pas de Marine Le Pen à l’Elysée »

Présidentielle 2022, le RAAR appelle à la mobilisation; La victoire de Le Pen constituerait une catastrophe pour celles et ceux que nous défendons contre l’antisémitisme et tous les racismes. C’est pourquoi nous avons décidé de voter contre Marine le Pen et nous invitons tous/tes les antiracistes à faire de même. En utilisant le bulletin qui le permet.

  Election présidentielle sous la menace de l’extrême droite Voilà des mois que l'on voit se multiplier dans le débat public des discours haineux, racistes, islamophobes antisémites sexistes et lgbtiphobes notamment incarnés par Zemmour et Le Pen. Discours mis en avant dans les médias de milliardaires comme Bolloré. Ces deux candidats à la présidentielle sont notamment soutenus par des groupuscules racistes ultra-violents. Ils entretiennent une certaine proximité avec ces milices d’extreme droite regroupant des complotistes, royalistes et néo-nazis. On voit également des candidats de droite dure, comme Pécresse, reprendre les discours racistes en vogue espérant obtenir des voix à l'extrême droite

10 ans après les crimes de Merah : « Les symptômes d’une libération de la parole antisémite » Le 19 mars 2012, le djihadiste Mohammed Merah tuait quatre personnes, dont trois enfants, devant l’école Ozar-Hatorah. Dix ans plus tard, la haine des juifs n’a pas disparu. Elle a même été ravivée par la pandémie, alerte le militant antiraciste Albert Herszkowicz. Entretien Publié le Mercredi 16 Mars 2022 par Alexandre Fache   Un tiers des actes racistes recensés en France visent des juifs, alors qu’ils ne représentent que 1 % de la population. Pour marquer les 10 ans de la tuerie dans l’école Ozar-Hatorah, à Toulouse, une marche