TOP

Sous prétexte qu’un réfugié syrien avait été enterré dans le carré musulman du cimetière de Chambéry, Marcel Girardin, ancien conseiller municipal de la commune de Voglans (Savoie) a adressé une requête au Conseil d’État demandant l’abrogation de deux articles d' une circulaire de 2008 du Ministère de l'Intérieur.

Il y a 80 ans, le port de l'étoile jaune était imposé par les nazis aux Juifs dans la zone qu’ils occupaient en France, à partir du 7 juin 1942. Le RAAR, organise le 7 juin à Paris un rassemblement marquant l’anniversaire de cet acte qui ouvrait la voie à la déportation et à la Shoah. Il s’agira également de dénoncer les profanations de ceux et celles qui arborent des étoiles jaunes dans le cadre des manifestations anti-vax et anti-pass.

L’urgence, aujourd’hui, c’est d’affirmer collectivement la force des idées et des valeurs qui nous rassemblent. Nous invitons chacune et chacun à participer à de larges rassemblements populaires dans toutes les communes de France et à Paris, le samedi 16 avril 2022 autour d’un même appel : « Contre l’extrême droite et ses idées, pas de Marine Le Pen à l’Elysée »

Présidentielle 2022, le RAAR appelle à la mobilisation; La victoire de Le Pen constituerait une catastrophe pour celles et ceux que nous défendons contre l’antisémitisme et tous les racismes. C’est pourquoi nous avons décidé de voter contre Marine le Pen et nous invitons tous/tes les antiracistes à faire de même. En utilisant le bulletin qui le permet.

  Election présidentielle sous la menace de l’extrême droite Voilà des mois que l'on voit se multiplier dans le débat public des discours haineux, racistes, islamophobes antisémites sexistes et lgbtiphobes notamment incarnés par Zemmour et Le Pen. Discours mis en avant dans les médias de milliardaires comme Bolloré. Ces deux candidats à la présidentielle sont notamment soutenus par des groupuscules racistes ultra-violents. Ils entretiennent une certaine proximité avec ces milices d’extreme droite regroupant des complotistes, royalistes et néo-nazis. On voit également des candidats de droite dure, comme Pécresse, reprendre les discours racistes en vogue espérant obtenir des voix à l'extrême droite

10 ans après les crimes de Merah : « Les symptômes d’une libération de la parole antisémite » Le 19 mars 2012, le djihadiste Mohammed Merah tuait quatre personnes, dont trois enfants, devant l’école Ozar-Hatorah. Dix ans plus tard, la haine des juifs n’a pas disparu. Elle a même été ravivée par la pandémie, alerte le militant antiraciste Albert Herszkowicz. Entretien Publié le Mercredi 16 Mars 2022 par Alexandre Fache   Un tiers des actes racistes recensés en France visent des juifs, alors qu’ils ne représentent que 1 % de la population. Pour marquer les 10 ans de la tuerie dans l’école Ozar-Hatorah, à Toulouse, une marche

Une marche pour affirmer son opposition ferme à l’antisémitisme et à toutes les formes de racisme. Marche du 13 mars 2022 Nous nous sommes rassemblé.es aujourd’hui pour honorer la mémoire des enfants Myriam Monsonego, Arié Sandler, Gabriel Sandler, et  de Jonathan Sandler, père de deux d’entre eux, assassinés à Toulouse en mars 2012. Assassinés par un tueur agissant au nom de son idéologie djihadiste. C’était la première fois en France depuis la Seconde Guerre mondiale que des enfants étaient tué.es parce que juifs. Nous saluons aussi la mémoire des soldats tués à Toulouse et Montauban : Abel Chenouf, Mohamed Legouad, Imad Ibn Ziaten. Nous sommes venus

Le lundi 19 Mars 2012 avait lieu la tuerie antisémite de l’école juive Ozar Hatorah à Toulouse, au cours de laquelle 3 enfants, Gabriel Sandler, 3 ans, Arié Sandler 6 ans, Myriam Monsonégo 8 ans et le père de deux d’entre eux, Jonathan Sandler, furent assassiné.es parce que juif/ves. Afin de marquer le 10e anniversaire de ce massacre, le Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR) prend l’initiative d’une marche qui affirme l’opposition ferme à l’antisémitisme et à toutes les formes de racisme, le dimanche 13 mars 2022 à Paris. De nombreuses organisations et associations qui partagent ce combat

Ilan Halimi en mémoire: il y a 16 ans jour pour jour, le 13 février 2006 , il mourrait à 23 ans, victime d' un crime antisémite, après 24 jours de séquestration et de tortures infligées par ses ravisseurs, L'an dernier nous avons marqué le 15e anniversaire de sa mort par un grand rassemblement dans le lieu qui porte son nom à Paris. La vidéo qui figure ci-dessous retrace ce rassemblement du 15 février dernier. Nous nous souvenons toujours d'Ilan Halimi et évoquerons à nouveau sa mémoire lors du 10e anniversaire de la tuerie antisémite de l'école Ozar Hatorah

Webinaire du 7 février 2021; Benjamin Stora, Historien, ancien président du conseil d'orientation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, auteur de très nombreux livres portant notamment sur l'histoire de l'Algérie et de la guerre d'Algérie, et plus largement sur l'histoire du Maghreb contemporain, ainsi que sur l'Empire colonial français et l'immigration en France.Benjamin Stora est au cœur de l’actualité dans plusieurs domaines, notamment par l’exposition en cours à l’Institut du Monde Arabe sur les « Juifs d’Orient ». Cet événement culturel œuvre au rapprochement entre les populations juives et arabes en leur restituant une mémoire commune. Le RAAR

À propos de la polémique sur l'exposition « Juifs d'Orient » à l’Institut du Monde Arabe Pour la première fois depuis sa création, l’Institut du Monde Arabe (IMA) consacre une exposition aux Juif.ves d’Orient.Dans son sillage, des débats, des rencontres, mais aussi des concerts comme celui de la chanteuse israélienne Neta Elkayam venue chanter en arabe et en berbère. Cette initiative a provoqué une polémique. Nous considérons qu’elle est dangereuse.Le reproche fait à l’IMA d’avoir emprunté 6 pièces de l’exposition sur 280 à des musées israéliens ou le procès fait à une artiste qui chante dans la langue de ses ancêtres

Interrogé le 28 octobre sur BFM après les propos du grand rabbin de France, qui avait assuré que Zemmour était "antisémite certainement, raciste évidemment", Jean-Luc Mélenchon a récidivé en tenant à nouveau des propos offensants et méprisants envers les Juifs et la lutte contre l’antisémitisme, il a déclaré :  "Monsieur Zemmour ne doit pas être antisémite parce qu’il reproduit beaucoup de scénarios culturels : on ne change rien à la tradition, la créolisation, mon dieu, quelle horreur

Appel « à une mobilisation contre la propagande raciste et antisémite de Zemmour Rappelant l'historique des propos antisémites d'Eric Zemmour et ses antécédents dans l' « occultation de l’horreur génocidaire », des membres du RAAR (Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes) appellent « à une mobilisation contre la propagande raciste et antisémite de Zemmour et du Rassemblement national ». Manifestation contre Zemmour Le patronyme de Zemmour ne nous intéresse pas, contrairement à Jean-Marie le Pen, qui lance, goguenard : « La seule différence entre Éric et moi, c'est qu'il est juif, Il est difficile de le qualifier de nazi ou de fasciste.

Dans son dernier ouvrage , le philosophe et sociologue Philippe Corcuff s’attaque à un phénomène marquant de la vie politique contemporaine : le confusionnisme.Ce terme renvoie chez lui à un développement toxique de passerelles entre l’extrême-droite, la droite et les gauches modérées et radicales, conséquence de la désagrégation des repères politiques antérieurement stabilisés autour du clivage droite/ gauche.Selon Philippe Corcuff, ce brouillage idéologique facilite dans les circonstances présentes une "extrême droitisation" du débat public, notamment en France. Lors de ce séminaire en ligne, après son exposé, nous discuterons avec l’auteur des effets du confusionnisme sur les luttes contemporaines contre l’antisémitisme

Le RAAR se félicite du succès du rassemblement qu’il a organisé à Paris sur la place Baudoyer (Mairie du 4e). Plusieurs centaines de personnes y ont manifesté leur grande détermination à combattre la propagande antisémite. Nous remercions toutes les organisations syndicales, les associations de victimes de génocides ainsi que les collectifs antiracistes, féministes et de lutte contre l’antisémitisme qui ont pris la parole et ainsi apporté leur contribution à ce combat commun. Le désir de solidarité et de convergence s’est largement exprimé tout au long de ce rassemblement. La diversité des générations et des points de vue représentés parmi les participant-es

A toutes celles et tous ceux qui ont au cœur la volonté de combattre contre l’antisémitisme et contre tous les racismes Retrouvez nous, rassemblons nous demain lors de la première mobilisation publique et unitaire de la gauche contre la vague de propagande antisémite et complotiste Rendez-vous ce dimanche 19 septembre 2021 à 16h, Place Baudoyer, mº Hôtel-de-Ville, à Paris. « Les propos et actes antisémites ont explosé dans et hors des manifestations récentes, notamment ceux désignant des personnalités juives comme responsables de la situation sanitaire, sous forme directe et explicite, ou par l’utilisation du terme antisémite codé « Qui ? ». Nous devons

Le Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR) s’associe au rassemblement de protestation de Perros-Guirec, lui apporte son entier soutien, et salue ses participant-es. Au moment même où vous vous réunissez, nous commémorons à Drancy le 80e anniversaire, jour pour jour, de l’ouverture de ce camp de concentration le 20 août 1941. Plus de 70.000 Juifs, dont 11.000 enfants (le plus jeune était un bébé de 15 jours), y transitèrent, avant d’être déportés à Auschwitz. Seuls 2.500 d’entre eux-elles y survécurent. La profanation répétée de la stèle en mémoire de Simone Veil et les injures qui y ont été inscrites

Communiqué du 13 août 2022, Appel à l’action contre la vague de propagande antisémite, toujours plus présente. Le 19 juillet dernier, le RAAR publiait le communiqué suivant : "La pandémie du Covid a déjà donné lieu à une déferlante de propagande antisémite et complotiste. On assiste actuellement à une nouvelle vague de cette propagande. Elle prend la forme de l'assimilation de la vaccination et du pass sanitaire à la Shoah. Des étoiles jaunes sont brandies par des opposants organisés à la vaccination. On condamne un "pass nazitaire" et on le compare à l'inscription sinistre du portail d'Auschwitz. Des dizaines de milliers de personnes

La pandémie du Covid donne lieu à une déferlante de propagande antisémite et complotiste. Le RAAR appelle toutes les organisations antiracistes, les syndicats et les partis de gauche à faire front ensemble contre ce danger et à refuser de cautionner les manifestations et rassemblements qui se déroulent sous le signe de la confusion et du complotisme.

Le RAAR appelle à participer aux manifestations du 12 juin contre l'extrême-droite et pour les libertés. Nous attendons de cette journée un engagement déterminé et prolongé contre le Rassemblement national et pas seulement contre les "idées d'extrême-droite" comme le mentionne l'appel. Le RN est un parti raciste et antisémite. Les révélations se multiplient à propos de ses candidat-es: négationnistes, ouvertement antisémites, fans de Faurisson, appelant à la violence contre les étrangers. Au total, six candidats du RN pour les prochaines régionales ont déjà été suspendus: quatre pour des propos racistes et deux pour violences conjugales et sexuelles. Une candidate RN

Halte au complotisme et à la relativisation des actes antisémites. Mélenchon doit retirer ses propos et s’excuser. Jean-Luc Mélenchon a déclaré dimanche 6 juin sur France Inter : « Vous verrez que dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre. Cela a été Merah en 2012. Cela a été l’attentat la dernière semaine sur les Champs-Elysées. Avant, on avait eu Papy Voise dont plus personne n’a jamais entendu parler après. Tout ça, c’est écrit d’avance. Nous aurons le petit personnage sorti du chapeau. Nous aurons l’événement gravissime qui va, une fois de plus, permettre de montrer du doigt les

Les évènements dramatiques qui se déroulent au Moyen Orient nous touchent et préoccupent notre mouvement, le RAAR, qui combat l’antisémitisme et tous les racismes. Il n’est pas question, ici, de parler à la place de ceux et de celles qui vivent là-bas. Mais nous savons les conséquences ici de ces événements. Le RAAR exprime sa solidarité Le RAAR exprime sa solidarité avec les populations arabes de Gaza victimes des frappes israéliennes, des populations arabes israéliennes ciblées par la police et l'extrême-droite et de la population israélienne en général visée par les roquettes du Hamas. Nous tenons à dire que,

Le journal Siné Hebdo a choisi de mettre à sa Une, un dessin digne de Je suis partout[1]. Tous les codes y sont présents, sans aucune distance. Fourberie, haute finance, Roi du monde, jusqu’aux stéréotypes qu’on croyait révolus ; nez crochu et mains reptiliennes. Et pour être bien sûr de ne rien oublier, un sous-titre : « quoiqu'il vous en coûte ». Sur une page intitulée « Jean Solé dans « Siné Mensuel » : histoire d’un dessin dévoyé »[2] chacun défend l’honneur d’un « grand dessinateur » d’un « antifasciste reconnu qui n’a jamais « dérapé ». « Hein ? Quoi ? Jean Solé antisémite ? » « Je ne comprends pas bien. Macron est-il juif ? ».  Et dans une parfaite inversion, on

Dimanche 18 Avril – 14h – Place de l’Hôtel de Ville- Paris-------Le 19 avril 1943 constitue la date de début de l'insurrection du soulèvement du ghetto de Varsovie. C'est à la fois un moment important de la Shoah et un symbole de la lutte contre le nazisme.C'est une mémoire qui doit être portée par les forces du mouvement social, particulièrement en ces temps de montée des droites extrêmes, des idées fascisantes, de l'antisémitisme et de tous les racismes. C’est pourquoi le Réseau de lutte contre l'Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR) organise un hommage aux insurgée.s du ghetto le dimanche

Aujourd'hui dimanche 14 février, plusieurs centaines de personnes se sont réunies dans le jardin Ilan Halimi à l'appel du Réseau d'Actions contre l'Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR), de Juives et Juifs Révolutionnaires (JJR), de Memorial 98 et du collectif des Juif.ves VNR.  Un temps a d'abord été consacré à la mémoire d'Ilan Halimi : plusieurs dizaines de personnes ont allumé des bougies, un poème a été lu et une minute de silence a été observée. Les organisateurs ont ensuite lu les noms des dix personnes tuées parce que juives depuis 2006, pendant que leurs portraits étaient brandis. Un des fils de Mireille Knoll, présent, portait le portrait de sa mère, tuée parce que juive. Ils et elles ont ensuite lu dix noms de personnes tuées parce que noires, arabes, roms ou issues de